Remboursement sécurité sociale médicaments et vaccin

Qu’allez-vous payer en pharmacie pour vos médicaments et vos vaccins ? Le remboursement des médicaments s’échelonnent selon différents taux et vignettes. Comment le vaccin contre la grippe est il remboursé ?

Taux de remboursement sécurité sociale médicament

Les médicaments sont pris en charge par l’Assurance Maladie sur prescription médicale. Les vignettes des médicaments vous indiquent le prix limite de vente, le taux de remboursement et, éventuellement, le tarif forfaitaire de responsabilité. À chaque vignette correspond un type de médicament et un taux de remboursement différents :

Médecin consultéTaux de
remboursement securité sociale
Médicament à vignette blanche barrée100 %
Médicament à vignette blanche65 %
Médicament à vignette bleue35 %
Médicament à vignette orange15 %

Taux de remboursement sécurité sociale Vaccins

Vaccins et acte d’injectionTaux de
remboursement securité sociale
Vaccins remboursés 65 %
Acte d’injection du vaccin par votre médecin traitant 70 %
Acte d’injection du vaccin par une infermiere 60 %
Vaccination rougeole-oreillons-rubéole ( 12 mois à 13 ans inclus ) 100 %
Vaccin grippe ( > de 65 ans ) 100 %
Vaccin Prévenar ( enfant moins de 2 ans ) 65 %

Sous certaines conditions, les vaccins luttant contre les maladies suivantes sont remboursés : Coqueluche ; diphtérie ; tétanos ; rougeole ;oreillons ; rubéole ; poliomyélite (ou polio) ; tuberculose ; varicelle ; hépatite B ; infections à haemophilus influenzae B ; infections à pneumocoques.

Vous pouvez bénéficier de la prise en charge à 100 % du vaccin contre la grippe dans les cas suivants :

si vous avez plus de 65 ans ;
Ou si vous êtes atteint de l’une des affections suivantes :
Insuffisance respiratoire chronique grave ; cardiopathie congénitale mal tolérée, insuffisance cardiaque grave et valvulopathie grave ; néphropathie chronique grave, syndrome néphrotique pur et primitif ; drépanocytose, homozygote et double hétérozygote S/C, thalassodrépanocytose ; diabète insulino-dépendant ou non insulinodépendant ne pouvant être équilibré par le seul régime ; déficit immunitaire cellulaire (chez les personnes atteintes par le VIH, l’indication doit être faite par l’équipe qui suit le patient) ; forme grave d’affections neurologique et musculaire (dont myopathie), épilepsie grave ; accident vasculaire cérébral invalidant ; mucoviscidose

Ou si vous êtes atteint d’une affection broncho-pulmonaire chronique, dont asthme et dysplasie broncho-pulmonaire ;
Ou si votre enfant a entre 6 mois et 18 ans et que son état de santé nécessite un traitement prolongé par l’acide acétylsalicylique (essentiellement pour le syndrome de Kawasaki compliqué et l’arthrite chronique juvénile) ;
Ou si vous résidez dans un établissement de santé de moyen ou long séjour.

J’ai besoin d’une cure thermale : que rembourse une mutuelle ?
Je veux arrêter de fumer : ma mutuelle peut elle m’aider ?